L’allemand, c’est moche. #préjugé

"L'allemand, c'est moche !" Combien de fois ai-je entendue cette phrase depuis que j'ai l'âge de 12 ans. Il était grand temps de faire une petite mise au point et d'en découdre avec cette vieille rengaine autour de la langue de Goethe. Car figurez-vous que l'allemand, cela peut être très joli, voire même très très beau... Décryptage et démontage d'un préjugé qui a la dent dure.

Ohne Frauen keine Revolution.

Facteurs incontestables du succès économique de l'Allemagne, les Schlager sont également des vecteurs de messages politiques forts, à l'instar de la lutte pour les droits des femmes. Vous pensiez que Simone de Beauvoir était branchée neuvième symphonie de Beethoven ? Que nenni ! Elle écoutait en boucle Trude Herr, Gitte Haenning, Juliane Werding et Ina Deter. Car, qu'on se le dise : Sans les femmes, pas de révolution... et pas de belle musique !

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑